: 1885 | www.mintur.gub.uy Seuls quelques scientifiques et militants d'associations de défense de l'environnement semblent avoir pris la mesure du problème et dénoncent sans relâche la gravité des pollutions. 20Le littoral atlantique de la province de Buenos Aires est né du besoin de loisirs et de vacances de la population vivant dans la grande métropole voisine. L’Indépendance en 1810 permet le libre commerce avec l’Europe et les premières lignes de chemin de fer, dès 1857, vont organiser l’espace agricole que constitue la Pampa, à partir du port de Buenos Aires. 27Durant les années 1950 et 1960, le boom de l’immobilier lié à l’activité touristique va susciter une ségrégation sociale intense, rejetant les catégories populaires vers la périphérie. Politique nationale du tourisme. Il n’est pas rare, notamment dans des stations balnéaires à la mode (Pinamar, Villa Gesell), d’emprunter un front de mer inachevé, plus proche de la piste que du boulevard. L’été concentre les demandes particulièrement de décembre à février (fig. Quant aux touristes nord-américains et européens, la destination "Argentine" est devenue financièrement accessible avec la fin de la parité peso/dollar. Ainsi, si les stations balnéaires de la province de Buenos Aires reçoivent un étranger pour mille touristes, la péninsule Valdés en reçoit 200 et la Terre de Feu près de 600 ! Le développement tardif du tourisme en Patagonie. Office de Tourisme de Morzine. En une dizaine d’années, d’autres sociétés foncières vont faire surgir Mar de Ajo ou San Bernardo. 58A Puerto Madryn, la situation est tout aussi préoccupante. Les résidences secondaires se dressent face à la mer, de part et d'autre du cœur de la station. L’Argentine en chiffres Un pays plein de ressources . 5Une présentation des principales phases d’émergence des lieux touristiques permettra de comprendre l’organisation du littoral atlantique argentin et d’évaluer les incidences des difficultés structurelles et conjoncturelles auxquelles le secteur touristique est aujourd’hui confronté. Yacaré. L'Argentine ratifie la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel le 23 août 1978.Le premier site protégé est inscrit en 1981 lors de la 5 e session du Comité du patrimoine mondial.. L'Argentine compte 11 sites inscrits au patrimoine mondial, 6 culturel et 5 naturels. 24Le deuxième ensemble, de Pinamar à Mar del Azul, regroupe des stations plus argentées et développe un tourisme presque mondain. Elle est affaire de Portègnes. Avec des villas noyées dans les dunes boisées, la plage et la mer sont là pour mettre en valeur la société argentine aisée ; il faut se montrer, particulièrement la nuit dans les night-clubs les plus célèbres de la côte. 18Le long d’un littoral étendu sur plus de 3 000 km et 20° de latitude, l’intensité de l’activité touristique se décline en fonction de la proximité du pôle émetteur principal qu’est Buenos Aires. La demande va croissant pour ce genre d’excursion, de la part d’un public en recherche d’espaces vierges. Agglomération de 622 000 habitants, Mar del Plata présente des aspects très divers selon que l’on se trouve ou non sur le front de mer, illustrant très bien les processus de fragmentation sociale en cours en Argentine. Morzine Avoriaz is the perfect place to ski. en passant par les villes fantômes et les mines abandonnées, jusqu’à une réalité beaucoup plus douce aujourd’hui ! A une station balnéaire, toute en hauteur, succèdent des quartiers périphériques horizontaux où l’autoconstruction peut atteindre jusqu’à 75 % des logements dans les quartiers les plus défavorisés. On s’est orienté vers une diversification des produits touristiques et on a mis l’accent sur « le respect de l’environnement, la culture et l’identité des régions argentines » (p. 152), le tout bénéficiant largement, en dehors de Buenos Aires, espace touristique majeur en Argentine et porte d’entrée du tourisme international, aux régions périphériques : depuis Puerto Madryn et la péninsule de Valdes (littoral atlantique patagonien) jusqu’aux chutes de l’Iguazu, dont le parc national est le plus visité du pays, en passant par les régions andines du nord-ouest, parmi lesquelles la fameuse Quebrada de Humahuaca, érigée en « paysage culturel » par l’UNESCO en 2003. Ce liseré de béton s’explique par la rente foncière très élevée en front de mer. Le littoral balnéaire de la province de Buenos Aires, La fonction balnéaire s'estompe progressivement vers le sud, La Terre de Feu, un tourisme du "bout du Monde", Des difficultés structurelles et conjoncturelles, Éloignement ou faiblesse des foyers émetteurs, La concurrence uruguayenne et brésilienne, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-1.png, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-2.png, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-3.png, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-4.png, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-5.png, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-6.png, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-7.png, http://journals.openedition.org/geocarrefour/docannexe/image/635/img-8.png, Catalogue des 552 revues. Buenos Aires connaît les premières grandes transformations urbanistiques. For over two centuries, the islands have remained a melting pot of different races, traditions and religions from the four corners of the earth. L'Argentine, avec 5,56 millions de touristes en 2016 selon l'Organisation mondiale du tourisme, est le troisième pays le plus visité d'Amérique du Sud derrière le Brésil et le Chili [1]. Au-delà, dans la province de Santa Cruz, le froid et l'isolement n'autorisent pour ainsi dire plus les activités touristiques littorales. En un peu plus d’un siècle, ont surgi de San Clemente del Tuyu au nord, à Necochea au sud, une quinzaine de stations balnéaires dont certaines accueillent plus d’un million de touristes comme Mar del Plata ou Villa Gesell. Enrique Meyer avec la présidente de l’Argentine, Cristina Fernández de Kirchner. L’extension de la voie de chemin de fer, vers le sud, est décidée. Ce taux avait chuté de 40,8 % entre 2008 et 2015. Cet automne, un nouvel acteur, Amazon, s'est plongé dans le modèle strictement virtuel avec le lancement de sa plateforme Amazon Explore, qui propose tout, du tourisme d'achat en ligne au Pérou aux cours de tango en Argentine. 52Dans tous les cas de figure, ce que viennent chercher les touristes étrangers n'est pas l'offre balnéaire du pays, car ces visiteurs disposent souvent dans leur pays de plages et d'équipements touristiques d'une qualité au moins comparable, sinon meilleure que celle des stations argentines. Les facteurs de la création d’une station balnéaire prestigieuse sont alors réunis : la recherche d’une villégiature selon les modèles européens, le chemin de fer qui sillonne peu à peu la Pampa, la présence d’architectes et de corps de métiers du bâtiment, immigrants de fraîche date. Les promoteurs ont su proposer une trame au caractère rayonnant au centre de la station, organisée autour du casino et de quelques hôtels. Jusque dans les années 80, le tourisme est en phase de démocratisation. Les résidences secondaires y sont nombreuses, mais la station tend à devenir un lieu de résidence permanent pour les populations travaillant dans les zones urbaines proches. Nicolas Bernard, Yvanne Bouvet et René-Paul Desse, « Le tourisme sur le littoral atlantique de l’Argentine : évolution des pratiques et organisation spatiale », Géocarrefour, vol. L’aire centrale regroupe 50 % des logements pour seulement le quart de la population de l’agglomération, la différence s’expliquant par la présence de nombreuses résidences secondaires et d’appartements locatifs. 79/2 | 2004, 119-130. En effet, les alluvions apportées par le Rio Negro colorent les eaux côtières de façon peu engageante et condamnent la station à un rôle local. Federal Statistical Office Search Search Search. Dans un quadrilatère de 2 km2, les immeubles de 10 à 25 étages occupent les îlots d’un plan en damier régulier. De nombreuses statistiques sont disponibles sur ce site officiel, pour le tourisme international en Argentine (enquêtes de 1996) et pour le nombre de lits touristiques par province (enquêtes de 1999). En 10 ans, on constate une augmentation de 40% du nombre de visiteurs. Le littoral de la Mar Argentino s’étire sur 3 300 km, de 55° de latitude sud en Terre de Feu à 34° sud aux abords du Rio de La Plata. Puerto Madryn est la plaque tournante de cette activité pour l'ensemble de la Patagonie argentine. 5  La formule appart-hôtels est apparue depuis peu à Mar del Plata : il s’agit d’un hébergement intermédiaire entre l’hôtel et la location de vacances, alliant l’offre de petits appartements équipés et de services hôteliers en commun (réception, centrale de réservation, service d’entretien, salon…). Tour Guide. L’essor d’entreprises de salaison à Mar del Plata favorise le développement d’un petit village. BOUVET Y. , COCCARO J.-M. , DESSE R.-P. , 2001, A l’ombre d’une métropole : le littoral touristique de la province de Buenos Aires (Argentine), La Géographie, n°1503, Paris, p. 39-54. Dans la décennie suivante, la croissance reprend, appuyée fortement par les capitaux étrangers qui profitent de la privatisation de la plupart des infrastructures (+ 30 % de croissance du PIB entre 1991 et 1997). Facebook is showing information to help you better understand the purpose of a Page. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. 12Le littoral atlantique venté et aux eaux limpides présente alors des centaines de kilomètres vierges. XXXIX, n° 113, SIAP, cuenca Ecuador. Price Range $$ Page Transparency See More. 38A 170 km au sud de Puerto Madryn, la réserve de Punta Tombo abrite une des plus importantes colonies de pingouins de Magellan, que les touristes peuvent observer de très près. Le Péronisme triomphant de la fin des années quarante coïncide avec un début de démocratisation des vacances et la création de nombreux hôtels corporatifs gérés par les syndicats (fig. Tourist information about Spain: art, culture, museums, monuments, beaches, cities, fiestas, routes, cuisine, natural spaces in Spain | spain.info in english Les classes sociales aisées ne passent plus l’été boréal à Biarritz, grande station à la mode dans les milieux portègnes, et commencent à investir dans la construction de résidences dont la plupart s’inspirent de l’architecture "anglo-normande". Ce qui les attire en priorité, outre la découverte de la capitale Buenos Aires, ce sont les grands sites naturels dont l'Argentine est riche (chutes d'Iguazu - province des Misiones ; le Parc national des Glaciers - province de Santa Cruz ; les régions andines du Nord-ouest, etc. En anglais : UNWTO, United Nations World Tourism Organization. Si l’Argentine a été pionnière en organisant les premières croisières en janvier 1958, avec une centaine de touristes embarqués d’abord dans un avion militaire DC-4 de Buenos Aires jusque Ushuaia, puis sur deux navires de recherche pour gagner les bases argentines de la péninsule Antarctique, les tour-opérateurs états-uniens ont rapidement pris le contrôle de ce tourisme du grand sud, en armant des bateaux au départ de Punta Arenas et d’Ushuaia. Jusqu’à la fin du XVIIIe s., la conquête de l’espace national ne résulte pas d’une expansion partant du littoral vers l’intérieur mais d’une descente progressive des conquérants espagnols depuis le Haut-Pérou, vers le fleuve Parana et son estuaire. L’Argentine est le second marché touristique émetteur d’Amérique du Sud, avec 4,5 millions de départs à l’étranger dont 135 000 vers la France. Les voyagistes, comme à l’accoutumée, ont privilégié les destinations vers la Patagonie, la Terre de Feu et les Andes, désertées par les Argentins eux-mêmes, mais proposent très rarement les stations de la côte atlantique. L'Argentine, avec 5,56 millions de touristes en 2016 selon l'Organisation mondiale du tourisme, est le troisième pays le plus visité d'Amérique du Sud derrière le Brésil et le Chili1. Une clientèle argentine issue des classes aisées fréquente ces espaces depuis déjà plusieurs décennies, pour fuir l'engorgement des stations balnéaires de la province de Buenos Aires. Dès les années 1980 une période de forte croissance du tourisme international en Argentine a débuté et ce fut difficile jusqu’en 1983, lorsque débute la dictature miliaire. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Des croisières sont également organisées jusqu’au continent antarctique, distant de 1 000 km, pour prendre pied sur cette terre et peut être apercevoir une colonie de manchots empereurs. 4La façade océanique de l’Argentine présente donc une grande variété de pratiques, d’équipements et de produits touristiques, se traduisant par une certaine spécialisation des espaces. Ce sont surtout les stations balnéaires populaires de la côte atlantique qui ont subi les effets négatifs de cette évolution. La première guerre mondiale marque une rupture dans les habitudes de villégiature. La bourgeoisie portègne peut enfin accéder au littoral atlantique dans des conditions correctes de confort. La population se concentre dans quelques villes comme Mar del Plata (622 000 habitants en 2001) ou Bahia Blanca (275 000 habitants) situées dans la province de Buenos Aires3. La suppression de la parité dollar-peso a fait considérablement baisser le taux de départ des Argentins à l'étranger. Enfin, le littoral central et méridional de la Patagonie où les distances trop grandes par rapport aux pôles émetteurs septentrionaux, la rigueur du climat et la monotonie des paysages freinent l’émergence de véritables stations balnéaires (4 % des lits touristiques littoraux). Plus en amont du Rio de La Plata, quelques îlots de résidences luxueuses se construisent au milieu d’une nature sauvage. Ce sont les chiffres de l'OMT (organisation mondiale du tourisme). 42Devenue en 1957 capitale de la province argentine de la Terre de Feu, de l’Antarctique et des îles de l’Atlantique sud, Ushuaia en est aussi la capitale économique et administrative, et avec ses 45 000 habitants, le symbole de la présence humaine permanente dans le grand sud. Source : Madagascar Civil Aviation authority (Aviation Civile de Madagascar – ACM) circular dated 23 October 2020. Une petite station balnéaire se développe à quelques encablures du centre-ville, à Costanera Sur. Sur le littoral, le maillage est bien plus large : n’offrant pas de bonnes pâtures, ces espaces côtiers sont considérés comme sans valeur économique. Cette suprématie urbaine ne sera jamais disputée par la suite. 10Grâce au chemin de fer, des espaces de loisirs naissent à proximité de la capitale. Pendant l’été, des agences proposent de naviguer dans les canaux, d’aller à la rencontre de lions de mer, de phoques, de cormorans ou de gagner le Cap Horn. 7). A l’heure où l’élite des touristes internationaux cherche de nouvelles destinations originales pour se démarquer de la masse, des campagnes publicitaires dans les grands pôles émetteurs, à l’instar de pays aussi différents que la Tunisie, la Thaïlande ou l’Irlande, permettraient peut-être de remédier à ce manque. » (pp. Aux premières stations balnéaires de la fin du xixe s., développées sur le modèle européen telle Mar del Plata, ont succédé au xxe s. d’autres balnearios, principalement dans la province de Buenos Aires, à proximité de la capitale.Depuis 30 ans, ce sont les littoraux patagoniens et même la mythique Terre de Feu qui créent des sites touristiques littoraux tournés vers la nature et les espaces "sauvages" de l’Amérique du sud. Se hiérarchisant en fonction de leurs clientèles, ces stations diffèrent fortement de leurs homologues européennes par une fragmentation urbaine exacerbée. C’est l’espace le plus proche de la capitale et il est fréquenté depuis une cinquantaine d’années. Les résidences secondaires représentent un tiers de l’offre de logements saisonniers. 53Sur le littoral, rares sont les secteurs attirant de nombreux visiteurs étrangers. Seule une augmentation du niveau de vie dans les pays latino-américains voisins sera en mesure d'accroître sensiblement la part des visiteurs étrangers "proches" et de constituer un réservoir de clientèle intéressant. 3). However, although tourism stimulates new economic benefits, its development remains fragile in a country characterised by economic, social and political crises. La ville de Mar del Plata, qui accueille chaque année des centaines de milliers d'estivants, concentre de nombreuses activités industrialo-portuaires, dont un important dépôt pétrolier.