Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, souhaite que Charlie Hebdo « ?continue d'user de son art? La Grande Mosquée de Paris justifie son procès contre "Charlie Hebdo" ... (CFCM), également recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur en est persuadé. « Si nous ne faisons rien, le cancer de l’islamisme nous tuera » déclarait le recteur de la Mosquée de Paris en octobre 2018 au journal « Valeur Actuelle ». Dans une tribune publiée dans le Figaro, le recteur de la Grande mosquée de Paris appelle Charlie Hebdo à continuer « d’user de son art. Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris. Alors que le procès sur les attentats de janvier 2015 a débuté mercredi, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, a soutenu la rédaction de Charlie Hebdo, dans une tribune. Boubakeur a sur les mains le sang des journalistes de Charlie Hebdo.. Chacun sait qu’il ne rêve que de transformer nos églises en mosquées… et il demandait même un moratoire pour l’islam sur la loi de 1905, ... Dr Dalil Boubakeur, Recteur de la Mosquée de Paris . Chams- Eddine Hafiz est recteur de la Grande mosquée de Paris depuis le début de l’année en cours. Hafiz Chems-eddine, recteur de la Grande mosquée de Paris, le 16 janvier 2020. Quant au nouveau recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, il appelle carrément à ce « que Charlie Hebdo continue d’écrire, de dessiner, d’user de son art et surtout de vivre » et que « tous les musulmans – et ceux qui cherchent à les infantiliser – comprennent les traditions culturelles de la satire et de … « Charlie Hebdo » : Le recteur de la Grande Mosquée de Paris encourage le journal à « user de son art » - 20 Minutes 05-09-2020 vues : 130 Source : 20minutes.fr Catégorie : Paris - Dans cet entretien accordé à TSA, il évoque la récente crise des caricatures, le rôle de l’institution qu’il dirige, la stigmatisation des musulmans de France ainsi que leur représentation. Il se propose aussi comme partenaire pour lutter contre le séparatisme islamiste. «La situation de la liberté d’expression est bien pire en France qu’il y a cinq ans. A l’occasion de l’ouverture du procès des attentats visant « Charlie Hebdo » en 2015, le nouveau recteur de la mosquée de Paris, 66 ans, a salué la mémoire des victimes de l’hebdomadaire satirique et incité le journal à continuer de s’exprimer. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, souhaite que Charlie Hebdo "continue d'user de son art". Avocat franco-algérien, il a été élu en janvier dernier recteur de la grande mosquée de Paris. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, souhaite que Charlie Hebdo "continue d'user de son art", dans une tribune publiée ce samedi sur le site Figaro.fr. Le recteur de la grande mosquée de Paris: «Que Charlie Hebdo continue d’écrire, de dessiner, d’user de son art et surtout de vivre» FIGAROVOX/TRIBUNE - Alors que s’est ouvert le procès de l’attentat de Charlie Hebdo le 2 septembre, le recteur de la grande mosquée de Paris … Il dit espérer que "le drame qui a … Dalil Boubakeur (en arabe : دليل بوبكر), né le 2 novembre 1940 à Philippeville (aujourd'hui Skikda en Algérie), est un dignitaire de la communauté musulmane en France.Recteur de la Grande mosquée de Paris entre 1992 et 2020 et président du Conseil français du culte musulman (CFCM) de 2003 à 2008, puis de 2013 à 2015, il assure l'intérim du CFCM depuis le 30 juin 2019 [1]. Le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur et son avocat justifient par la nécessité de lutter contre le racisme le procès engagé contre l'hebdomadaire satirique Charlie hebdo en raison de la publication de caricatures du prophète Mahomet. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, souhaite que Charlie Hebdo "continue d'user de son art". Il serait temps qu’il se réveille enfin. Comme une preuve de ce droit au blasphème, en mars 2007, Charlie Hebdo a obtenu une relaxe auprès du tribunal de grande instance (TGI) de la capitale. "C'est une affaire de caricatures qui incitent au racisme", a dit Dalil Boubakeur lors d'une conférence de presse. - BERTRAND GUAY. Ce procès doit nous obliger à ouvrir les yeux sur ce qu’est devenue notre République», assène l’avocat Richard Malka, défenseur historique de Charlie Hebdo … Dans une tribune publiée, alors que s’est ouvert, mercredi devant la cour d’assises spéciale à Paris, le procès des attaques djihadistes de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, des policiers et l’Hyper Cacher, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, a soutenu la rédaction de Charlie Hebdo. L’hebdomadaire avait alors republié des caricatures de Mahomet parues dans le journal danois Jyllands-Posten . En 2006, il en était l’avocat quand l’institution avait assigné en justice Charlie Hebdo . La question de l’organisation de l’Islam en France tracasse les politiques depuis déjà des années. « ?Que Charlie Hebdo continue d'écrire, de dessiner, d'user de son art et surtout de vivre », a exhorté Chems-eddine Hafiz ce samedi.